Ce site utilise des cookies. Pour les accepter, fermer ce bandeau. En savoir plus sur les cookies.

X

●●● Le Bio, c'est quoi ?

Génèse du bio en France et dans le monde

Tout commence il y a déjà presqu’un siècle !

L’agriculture biologique fut une réponse à l’utilisation intensive de produits chimiques phytosanitaires liée à l’industrialisation de l’agriculture dans les années 30. Les fondements de cette pratique se sont ensuite développés dans le monde grâce à des courants de pensée prônant un traitement plus « naturel » de la production agroalimentaire.

On en dénombre trois qui ont impulsé le mouvement pour une agriculture plus saine tout au long du XXème siècle.

  • Dès les années 20, le courant pour une agriculture bio-dynamique, d’origine allemande, qui dans ses grandes lignes fait appel à des influences cosmiques et une parfaite osmose avec la nature dans la production agricole.
  • Dans les années 30, l’appel à une agriculture organo-biologique, d’origine suisse cette fois, se différencie par la volonté de minimiser le nombre d’acteurs (industriels notamment) présents sur le traitement des produits agroalimentaires entre le producteur et le consommateur. En outre, ce mouvement réclame également la gratification des petits producteurs agricoles et l’utilisation plus intensive de ressources naturelles renouvelables. Bref, la défense des circuits courts et du commerce équitable était née !
  • Dans les années 40, le mouvement pour une agriculture organique, d’origine britannique, prône l’utilisation d’éléments constitués de matières organiques tels que l’humus pour fertiliser les sols. L’humus est notamment une couche supérieure du sol composée de débris de bactéries, d’animaux et champignons dont la particularité est que tous ces constituants sont d’origine naturelle.

 

En France, c’est dans les années 50 que l’expression « agriculture biologique » fait son apparition, suite à des mouvements découlant des trois courants cités plus haut. En 1950, une première association se crée autour de la défense des agriculteurs contre l’industrialisation de la filière agricole. Elle répond au nom de l’AFRAN, pour association française pour une alimentation normale. Cette association regroupe d’abord des médecins et naturopathes.

Puis, en 1959 les agriculteurs  s’associent autour du GABO, pour le Groupement des Agriculteurs Biologiques de l’Ouest qui entend lutter contre les conditions industrielles imposées par l’époque de l’agriculture intensive.

Au fil des années, les mouvements pour l’agriculture biologique vont se répandre dans toute la France. Cette émulation fera naître de nombreux syndicats professionnels que cherchera à regrouper la FNAB, pour Fédération Nationale des Agriculteurs Biologiques. Cette fédération nationale est alors créée en 1978 afin de porter d’une seule voix tous les agriculteurs biologiques de France tant au niveau national qu’international, notamment pour être représenté à l’IFOAM (International Federation of Organic Agriculture Movements), créée quelques années plus tôt, en 1972, et qui tente de réunir toutes les fédérations nationales à travers le monde.

Etes vous sur de vouloir supprimer la liste ?